Choix du lieu de sépulture : il faut respecter les dernières volontés du défunt 18 Vues

Lorsque le défunt a expressément indiqué dans son contrat d’obsèques le lieu précis où il voulait être inhumé, sa volonté doit être respectée par ses proches même s’il a pu faire des déclarations contraires au cours de conversations antérieures à la signature du contrat. C’est ce que rappelle la Cour de cassation le 31 mai 2017.

10 dernières actualités – le fil d’actualité de service-public.fr